Confessions Intimes

Histoires Érotiques

15
fév 2010
Julie rend service à mon ami
Posté dans Histoires à plusieurs par Swann à 11:33 | Pas de réponses »

Parler de soi est une chose difficile, je vais néanmoins tenter de raconter mon histoire, notre histoire devrais-je dire puisque je suis marié, et que ma petite femme a vécu avec moi cette merveilleuse aventure qui nous a permis d’expérimenter le triolisme.

Avant toute chose, je voudrais commencer par nous présenter, je suis Marc, 31 ans, et ma femme, Julie a 27 ans. Nous nous sommes rencontrés il y a de cela maintenant 9 ans, dans la ville ou nous étudions, elle en stage de français (car elle est étrangère), moi en fin de diplôme. Notre rencontre est basée sur un véritable coup de foudre réciproque, qui s’est transformé en un amour très fort et

durable, puisque nous sommes mariés depuis 4 ans. De suite nous avons eu une très grande complicité, et ce dans tous les domaines, aucun sujet n’étant pour nous tabou. Nous avons donc construit une relation faite d’écoute, de respect, de compréhension, dans le plus grand naturel. Bien sur il nous arrive d’avoir quelques tensions, du au stress de la vie quotidienne, comme chacun peut le ressentir dans nos sociétés occidentales, mais elles ne sont pas très importantes et ne risquent jamais d’ébranler les bases de notre amour. Nous avons compris que l’essentiel était notre relation, qui est la base de notre épanouissement.

Bien entendu, notre vie sexuelle est aussi basée sur cette grande complicité, la première fois que nous avons fait l’amour fut une chose inoubliable, que l’on se remémore encore maintenant avec beaucoup de plaisir. L’entente fut immédiate, elle se donna a moi totalement, nous étions d’ailleurs sur que cela ne pouvait être autrement, et on savait l’un et l’autre que nous allions vivre ensemble.

Pour décrire Julie, je ne dirais qu’une chose : elle est la plus belle fille que j’ai jamais rencontrée, la plupart des gens qui la rencontrent sont vraiment très impressionnés par sa grande beauté et son intelligence, et je dis ça en toute objectivité. Je dois dire que je suis très fier lorsqu’on arrive dans un endroit, ou dans la rue et que tout le monde la regarde en écarquillant les yeux… Elle n’est pas très grande, métisse, des fesses rondes et rebondies, des hanches parfaites, et je ne parle pas de ses seins qui sont d’une rondeurs exquise, avec des petits tétons roses…. Je craque littéralement, et je ne suis pas le seul. Elle rend les hommes de son entourage fous, ses élèves aussi, car elle est professeur… Son visage est très doux, de longs cheveux bouclés et soyeux, des yeux étincelants et un sourire divin, qui rayonne la joie de vivre, quand elle me regarde tendrement en me disant qu’elle m’ aime, je ne peux que m’avouer vaincu !

Nous avons commencé à parler de nos fantasmes très tôt dans notre relation, parlant librement de nos envies, sans chercher à se dissimuler, à mentir, ou à refouler nos désirs. Nous étions d’accord que parler des fantasmes ne voulait pas dire forcement que nous les réaliserions, aussi avons-nous compris que nous pouvions tout nous dire sans crainte du jugement de l’autre. Ma façon d’aborder les relations humaines est très ouverte, malgré mes défauts bien sûr, en tout cas je tente toujours de comprendre la personne avec qui j’établis un contact, en amitié, et envers ma femme bien entendu. Julie m’a avoué il y a quatre ans qu’elle rêvait de faire l’amour avec deux hommes. Je ne suis pas du genre à penser que seul l’homme peut satisfaire ses envies de triolisme avec deux femmes, connaissant la jalousie de certains hommes qui pensent la femme en tant qu’objet de possession…. Et qui refusent par la même toute idée inverse… Il est pour moi tout a fait légitime pour une femme de vouloir faire l’amour avec deux hommes et ce qui me semble normal de considérer comme une envie légitime, eut égard au respect que je dois a ma femme et aux femmes en général. Ayant moi même l’idée d’être entouré de deux femmes, je me suis toujours dit que l’inverse devait être possible, en tout cas en fantasme. Nous avons donc « joué » avec cette idée pendant longtemps, en faisant l’amour. Nous ne souhaitions pas du tout le réaliser, encore moins avec un inconnu, ce qui n’est pas notre conception de la complicité et de l’échange. Nous ne souhaitions pas, et Julie encore moins, être traitée sans respect et sans douceur, elle ne peut pas supporter la brutalité ni le manque de tact…

Nous avions donc l’habitude de parler de ça en faisant l’amour… Personne dans notre entourage , malgré le fait que nous avons des amis très proches, ne semblait partager avec nous cette idée d’amour a trois, d’autant plus que nous n ‘avons jamais abordé le sujet. Nos discussions en matière de sexe étant toujours très générales. Toujours est-t-il qu’un de nos amis les plus proches, avec qui nous avions des liens forts, se sépara un jour de sa copine avec qui il était depuis quelques années. Nous parlions avec lui de sexe bien sûr, nous échangions des livres et dvd érotiques , mais toujours de façon générale, sans trop se dévoiler.

Un jour que je l’avais au téléphone, il me parla qu’il se sentait très seul depuis sa séparation et qu’il n’avait pas eu l’occasion de rencontrer d’autres femmes. Je lui dis alors qu’il pouvait en profiter pour expérimenter certaines choses, et je le questionnais sur ce qu’il aimerait tenter. Il me raconta entre autres, que l’idée d’être invité par un couple le faisait beaucoup fantasmer… Moi, l’air de rien, je lui dis qu’en effet c’est une bonne idée et qu’il pourrait sûrement un jour rencontrer des couples ouverts… Mais je me gardais bien d’en dévoiler un peu trop. Mais j’en parlais immédiatement à Julie, qui trouvait cela, évidemment, bien intéressant ! Nous nous sommes dit alors que nous pouvions inviter notre ami, Julien, pour une bonne soirée, et que nous pouvions aborder le sujet… Quant à savoir s’il se passerait quelque chose ou pas, nous n’en savions rien, mais tout resterais ouvert.

Quelques jours après ce coup de fil, nous invitons donc Julien a venir manger chez nous, chose que nous faisions régulièrement chez l’un ou chez l’autre depuis sa séparation. J’avais dit à Julie de s’habiller particulièrement sexy, elle enfila une magnifique robe noire moulante dont le décolleté très ouvert mettait en valeur ses gros seins. La robe était fendue sur le coté, elle avait enfilé des bas noirs qui fusaient ses jambes, elle passa un string vraiment minuscule, je ne pouvais m’empêcher de lui caresser les fesses pendant qu’elle préparait le repas, de sucer un peu ses seins qu’elle me donnait aussi pour apaiser la tension que je devinait dans son ventre… Et entre ses cuisses ! Je lui caressais sa petite chatte furtivement, elle me masturbait quelques secondes, on s’embrassait, la tension commençait à monter…

Nous avons eu du mal à résister à l’envie de faire l’amour avant que Julien ne viennent chez nous, mais nous nous sommes dit qu’il valait mieux attendre un peu et se réserver…

Enfin Julien sonna, nous nous installâmes et comme d’habitude, la conversation commença avec un grand naturel, parlant de tout et de rien, de sujets plus philosophiques et de sujets plus… croustillants. Julien complimenta Julie pour sa tenue et ses jolies formes, ce qu’elle ne manqua pas de le remercier en lui faisant une grosse bises sur la joue. Nous étions assis sur le canapé, Julien sur le fauteuil en face de nous. Julie se frottait contre moi de manière plus insistante qu’auparavant, nous sommes toujours câlineux en public, mais là la soirée était spéciale, elle n’hésitait pas quelques fois, durant la conversation, à me caresser à travers le pantalon pendant quelques secondes, je la prenais dans mes bras et pelotais ses seins, devant notre ami qui souriait devant notre belle complicité.

Le repas touchait à sa fin et nous avons commencé à aborder le sujet de la conversation téléphonique que j’avais eu avec lui auparavant. Julien eut une petite lueur de gêne, mais nous lui avons dit qu’il ne fallait pas et que nous étions ouvert a toute discussion. Nous lui avons avoué aussi que notre fantasme était de faire l’amour a trois, mais que c’était très difficile de trouver des partenaires et que nous ne voulions pas de rencontre avec un inconnu. Il était d’accord sur le fait qu’une expérience pareille devait être basé sur une grande complicité… Je lui dit alors que Julie rêvait de faire l’amour avec deux hommes, elle était un peu rougissante quand je dis cela, mais avec un petit sourire espiègle… Je la sentais nerveuse et je proposais à Julien, s’il était d’accord, de nous regarder faire l’amour dans un premier temps, mais qu’il pouvait refuser s’il le voulait. Il eut un grand étonnement, partagé entre l’idée de rester et de partir précipitamment (C’est ce qu’il nous a dit après !)…

Alors, Julie s’est progressivement mise à califourchon sur moi, on s’embrassait à pleine bouche en se caressant… Je dis à Julien s’il voulait en voir plus, et que nous pouvions arrêter immédiatement si cela le gênait trop… Il nous dit de continuer comme cela, on voyait sur son visage qu’il n’en revenait pas de la proposition et pourtant je sentais qu’il en était très excité. Je déshabillais progressivement Julie, dévoilant ses merveilleux seins ronds que je me mis à sucer, à prendre a pleine bouche tout en lui écartant les cuisses face a Julien qui n’en loupait pas une miette. Je la caressais doucement, ma main s’activant entre ses petites lèvres, entre sa toison qu’elle avait taillée et rasée… Elle mouillait énormément, elle me disait de continuer comme cela, alors elle se remis à califourchon sur moi et ondulait son bassin d’une manière provocante en m’embrassant à pleine bouche… Nos mouvement étaient très lents, très amoureux, on sentait nos corps se mélanger tendrement, je sentait la douceur de sa peau…

Déjà les gémissements se faisaient plus fort, je bandais à en craquer mon pantalon… Julie enleva mon T-Shirt et me déshabilla aussi, elle enleva sa petite culotte et se remit sur moi, je suçais ses seins à en perdre haleine et caressais ses fesses en écartant les lobes, elle cambrait les fesses de façon à faire ressortir son magnifique petit cul rond, ferme, et je malaxais les deux globes qui me rendaient fous… Je plaçais une main entre ses cuisses et je continuais de la caresser, je lui enfonçais maintenant deux doigts, les faisant glisser dans sa petite chatte trempée, ses petites lèvres étaient bien gonflées de désir et d’excitation. De son coté elle me masturbait lentement, prenant plaisir à sentir ma queue raide et dure dans sa main…

Elle se retourna en demandant à Julien si cela allait, il était blême, mais très excité. Julie lui dit alors qu’il pouvait se masturber en nous regardant…

Alors, après un moment d’hésitation, il enleva son pantalon et exhiba une belle verge dure qu’il commença à masturber. Nous avions à peu près la même taille, sauf que lui n’était pas circoncis comme moi.

Nous nous mîmes en 69, elle me suçait comme une déesse, aspirant mon sexe au plus profond, je me régalais de l’odeur et du goût de sa petite chatte, je continuais à la lécher jusqu’à l’orgasme qu’elle libéra dans un grand cri. Julien continuait son mouvement, il me voyait maintenant pénétrer Julie en levrette, position qu’elle affectionne particulièrement..

Nous changeâmes de position, revisitant le kama-sutra devant notre ami qui n’en pouvait plus… Julie jouissait beaucoup, je la voyais regarder Julien, qui tenait son pénis et faisait coulisser lentement son prépuce, et les contractions de son vagin autour de ma verge devenaient de plus en plus délicieuses, m’amenant au bord de la jouissance… Je me mis à éjaculer au fond d’elle, une jouissance très intense qui nous fit tous les deux hurler de plaisir…

Nous décidâmes de faire une petite pose… Julie essuya le sperme qui coulait entre ses cuisses et moi j’avais envie d’aller aux toilettes, on se donna des petits bisous, très amoureux, et je glissais à l’oreille de ma belle que cette soirée était sa soirée, et qu’elle pouvait décider de la suite comme elle le voulait. Julien nous complimenta sur cette magnifique expérience, qu’il se sentait moins gêné maintenant d’avoir vécu cela et nous remerciait de lui avoir fait partager ce sublime instant… Je demandais alors si je pouvais préparer quelques boissons, et tout le monde était d’accord pour se désaltérer un peu après ces fous moments !

Je descendis à la cuisine, allai aux toilettes et pris un peu de temps pour préparer les boissons… Je les entendais parler un peu, rire, de façon indistincte car je me trouvais en bas, puis je ne perçus plus rien… Mon imagination se mit en marche instantanément….

En remontant au salon, j’eus la surprise de voir Julie, entre les cuisse de Julien calé dans le fauteuil, à genoux devant lui, elle l’embrassait. Son dos était très cambré, mettant en valeur sa formidable chute de rein et ses fesses super rebondies… Il n’osait pas encore la toucher, par gêne… et je vis alors qu’elle le masturbait lentement, sa main faisant coulisser le prépuce, et je trouvais le spectacle très beau, je me mis instantanément à bander… Je posais les boissons et me plaçais derrière elle, caressant ses fesses ouvertes, je voyais sa petite chatte humide de nos sécrétions mêlés, je glissais ma langue en elle, goûtant notre mélange, elle se retourna en m’embrassant tout en me demandant si je n’étais pas choqué. Je lui dis au contraire qu’elle est magnifique et que je la désirais plus que tout, que je voulais son bonheur. Alors elle me dit qu’elle m’aimait plus que tout, et je la voyais en même temps masturber le sexe de notre ami… Je ne pensais pas que de la voir masturber un autre sexe que le mien me procurerait autant de plaisir, toujours est-il que j’en étais absolument ravi.

Nous nous mettons debout et l’entourons de nos deux corps. Elle est prise entre deux torses d’homme et je la sens très excitée. Je dis à Julien que Julie est la reine de la soirée et qu’on va bien s’occuper d’elle, il me regarde d’un œil complice en souriant, me fait un clin d’œil en me disant qu’il sera très respectueux… Et que Julie le rend fou de désir, ses formes sont un appel à faire l’amour, ses courbes harmonieuses, la douceur de ses chairs et de sa peau nous rend fous d’excitation.

Je suis devant Julie et Julien derrière elle. Nous la caressons partout, Julien prend ses seins en main et les caresse doucement, nous nous embrassons à tour de rôle, Julie passant d’une bouche à l’autre. Saisissant nos sexes, elles nous masturbe tous les deux en même temps, alors que nos mains la couvrent de caresses et que nos bouches la comblent de léchouilles… Elle écarte les cuisses, je glisse un doigt en elle, Julien gémit alors plus fort car Julie a pris son sexe et le masturbe entre ses fesses, je vois le gland de Julien se décalotter quand elle ondule vers le bas et se recalotter quand elle remonte, les mouvements sont lents, terriblement sensuels, je continue à lui caresser le clitoris et Julien lui caresse le ventre et les seins… Je descends vers son sexe et me mets à la lécher, parfois le sexe de Julien vient se glisser entre les petites lèvres de Julie, pour la première fois de ma vie je vois un sexe d’homme aussi près… Cela ne me dégoûte pas, bien au contraire. Je me rends compte que pour la première fois de ma vie, la vue d’un pénis m’excite, parce que nous sommes dans une situation bien particulière. Je continue à faire tourner ma langue sur son clitoris gonflé…. Julie n’en peut plus d’excitation, et nous nous dirigeons vers le canapé que nous déplions pour pouvoir savourer ces merveilleux instants.

Nous la serrons de nouveau entre nous, on se caresse, on s’embrasse, nos sexes se frottent en même temps contre la petite chatte inondée de ma femme, elle est si belle, se déhanchant sensuellement sous nos caresses, elle nous masturbe lentement de nouveau en même temps pendant que nous lui suçons les seins, un de chaque côté d’elle, sur le dos, les cuisses ouvertes… Cela dure longtemps, prenant bien soin de lui donner le maximum de plaisir et de caresses, nos doigts se mélangeant en elle. Elle me dit avoir beaucoup de plaisir, elle me regarde tendrement en me souriant, alors je lui dis qu’elle peut aller jusqu’au bout de ses envies…

Alors elle nous demande de nous mettre debout, elle s’agenouille et je la vois doucement lécher la hampe de Julien, elle prend ses couilles en bouche en me masturbant en même temps, elle engloutit maintenant le sexe de Julien , très doucement, goûtant le gland, elle passe d’un sexe à l’autre, elle ferme les yeux pour savourer cet instant, elle suce l’un et masturbe l’autre en même temps et vice versa, elle accélère maintenant le mouvement, je sais ce qu’elle cherche comme cela, je suis heureux de la voir prendre un énorme plaisir à nous sucer…. Cela dure un bon moment comme cela, la tension monte… Julien gémit de plus en plus fort, il se cambre, et soudainement se met à éjaculer dans la bouche d’Julie, la quantité est impressionnante, elle avale les gorgées du sperme de Julien, elle gémit aussi de sentir le goût d’un autre homme, je suis très excité par le spectacle moi aussi, elle le comprend bien et j’éjacule quelques secondes après que Julien se soit répandu dans sa bouche. Elle avale tout mon sperme alors qu’elle a en bouche encore du sperme de Julien…

Nous nous affalons tous les trois sur le canapé, essoufflés tout les trois, et ravis de partager cette intimité à trois… Nous nous désaltérons enfin… Nos corps emmêlés, Julie nous embrasse à tour de rôle, on se caresse doucement et nous récupérons nos forces comme cela pendant quelques instants, parlant de nos sensations. Au bout de quelques temps, l’envie nous reprend tous les trois… Julie se met sur le coté, moi derrière, elle en chien de fusil et me masturbe entre ses fesses, c’est un vrai bonheur tant son petit cul est douillet et chaud. Julien se place en 69 par rapport à elle, il lui lèche le clitoris pendant que mon sexe frotte à quelques centimètre de sa bouche, il me donne parfois quelques coups de langue et je trouve ça très bon. Je m’introduis en elle et je commence mes va et vient, parfois mon sexe sort et Julien le remet après m’avoir sucé un peu, elle le suce en même temps, prenant en bouche son gland et le masturbant en même temps…
Nous changeons de place et je me retrouve à lécher Julie, qui me suce, pendant que Julien passe derrière elle et frotte son gland entre ses petites lèvres… Je la sens au bord de l’orgasme, elle est très clitoridienne, alors je m’active avec ma langue, parfois le sexe de Julien vient me toucher et je le prends un peu en bouche, Julie n’en peut plus, elle nous dit qu’elle veut sentir nos jouissances en elle, je prends le sexe de Julien dont j’apprécie la chaleur et la douceur, le masturbe un peu et l’introduis dans le vagin de Julie, elle donne des petits mouvements de bassin , comme elle aime, elle tente de me sucer mais le plaisir est trop grand.

Julien ne peut plus se contenir, il éjacule dans le sexe de Julie, ma langue l’amène dans un magnifique orgasme, elle crie comme jamais, Julien se retire alors, je vois le sperme qui coule et je récupère un peu de ce fabuleux mélange dans ma bouche, une petite partie… Elle a nos deux spermes mélangés en elle, elle me veut de nouveau.. alors je me glisse en elle, Julien nous regarde maintenant, il continue à caresser et sucer les seins de Julie, je la prends en missionnaire, ma queue bien plantée en elle, ça fait une drôle d’impression de glisser dans son sexe rempli du sperme de notre ami, c’est très agréable en fait, et la je ne peux plus me retenir, j’explose en elle pour la deuxième fois pour le plus grand plaisir de Julie…

Nous prenons quelques instants de repos, Julien nous laisse nous caresser Julie et moi. Ses yeux brillent, elle pleure presque de bonheur, nous nous sentons si proches, elle me remercie tendrement de lui avoir permis de réaliser son fantasme, je lui dis que son bonheur fait le mien, elle rayonne de beauté, son corps est un appel à l’amour… Elle me serre dans ses bras en me disant qu’elle m’aime plus que tout, alors je ne peux plus me contenir et je la couvre de baisers…

Nous passons le reste de la soirée tous les trois nus devant le dessert et devant la télé, ponctuant un programme TV de discussions variées… Il est assez tard, et nous proposons a Julien de dormir chez nous… Nous avons tous récupéré, mais la tension est devenue de nouveau si forte que nous décidons tous les trois de ne pas nous coucher tout de suite…
Julie nous reprend dans sa bouche à tour de rôle, elle me dit qu’elle veut nous sentir en elle en même temps…
Elle chevauche Julien, je vois leur deux sexes s’emboîter lentement, elle monte sur lui, sa croupe très cambrée me rend fou de désir, Julien caresse et suce ses seins en même temps. Le mouvement lent est très beau, le sexe de Julien s’enfonçant dans le vagin d’Julie au plus profond, elle joue à l’exciter, et me regarde en même temps, pendant que je me masturbe… Je vois son anus qui s’offre à moi, elle m’attire sur elle, je la lubrifie avec un peu de lubrifiant que j’ai pris dans notre table de chevet, et je m’enfonce dans son anus pendant qu’elle chevauche encore Julien… J’y vais lentement pour ne pas lui faire mal, Julie gémit très fort, elle me dit que la sensation de deux hommes en elle est incroyable, alors nos mouvements deviennent synchrones, c’est vrai que sentir le sexe de Julien contre le mien à travers la fine paroi d’Julie est excellente. Nous allons doucement de peur de lui faire mal, elle apprécie d’ailleurs quand c’est lent, elle dit toujours qu’elle sent bien mon gland quand on fait l’amour, qui est gros dû au fait que je suis circoncis…
Julie se cambre, elle ondule, gémit, se relève, je prends ses seins en main, on continue à s’activer en elle, elle sent que ça vient… Et soudain elle crie sa jouissance… Longue, très intense, on sent ses contractions autour de nos deux sexes, cela dure vraiment longtemps pour elle… Elle nous amène à notre propre jouissance, j’éjacule dans son anus, peu après Julien jouit en longues giclées en elle aussi….
Nous nous retirons précautionneusement, elle est remplie de partout, cela coule entre ses cuisses et cette fois ci nous nous couchons sur le lit, essoufflés tout les trois… et heureux !

Nous avons passé le reste de la nuit ensemble, Julie entre nous deux. Dans notre sommeil, on se réveillait parfois, en se frottant et on se rendormait de suite, elle nous masturbait un peu… Mais la fatigue était trop grande..

Cette histoire est véridique, ce qui était un fantasme est devenu réalité grâce au respect de notre ami, à sa courtoisie et sa douceur. Nous avons vécu comme cela pendant deux ans, en formant un beau trio, Julie se partageant deux ou trois fois par mois entre nous deux. Nous avons vécu de très bon moments, Julie étant plus que jamais amoureuse de moi, de notre couple et de notre complicité. Julien a fini par rencontrer la femme de sa vie. Nous avons donc cessé de faire l’amour à trois, mais sa nouvelle femme étant très ouverte, nous l’avons amené à des jeux à quatre qui se sont révélés aussi très agréables… mais ceci est une autre histoire.

En conclusion, et pour aussi donner mon point de vue sans donner de leçon ni faire la morale, il me semble que pour un homme, permettre a sa femme de satisfaire ses désirs en toute complicité est une chose qui est extrêmement enrichissant, non seulement pour l’homme mais pour le couple. Connaître ses fantasmes, avoir conscience et faire la différence entre l’amour au sein du couple et les jeux sexuels, tout cela nous l’avons vécu, sans que cela ne pose aucun problème. Julien avait d’ailleurs conscience de notre amour très fort, il se faisait parfois discret pour pouvoir nous laisser Julie et moi nous retrouver lors de nos séances à trois, il a toujours été irréprochable, il est encore aujourd’hui un véritable ami que nous respectons beaucoup, nous avons de la chance de l’avoir pour ami. Accepter les désirs de sa partenaire est une grande preuve d’amour, au delà des jalousies stériles, des non-dits, des hypocrisies et des tromperies. Nous avons vécu cela dans le plus grand naturel. Je l’ai fait par pur amour, en y prenant aussi un grand plaisir voyeuriste aussi. De nouvelles sensations se sont offertes à nous. Ma femme adorait que je la prenne en levrette pendant qu’elle suçait le sexe de notre ami, et recevoir nos jouissance et se mélanger en elle ou dans la bouche…. je dois dire que tout ça etait très excitant. Nous aimerions revivre un trio régulier avec un autre homme, mais nous ne cherchons pas spécialement à le réaliser… et surtout pas avec un inconnu. cela est redevenu un fantasme !
Ma femme veut maintenant m’offrir un trio avec elle et une autre fille. Mais c’est très difficile de rencontrer une jeune femme libre et ouverte. Nous habitons et avons déménagé il y a peu dans un pays voisin de la France, le pays originaire de ma femme et avons du reconstruire une nouvelle vie là bas, aussi les contacts sont plus durs… Mais nous ne cherchons pas réellement en fait, rien de notre premier trio n’a été une obsession, les choses sont venues naturellement, aussi nous pensons que nous finirons bien un jour par rencontrer une jolie jeune femme qui voudra bien se joindre à nous….


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Le bogoss |
momo1775 |
cinéma gay et lesbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | belleisabelle
| hentai0manga
| nono6