Confessions Intimes

Histoires Érotiques

15
fév 2010
 Noémie ma libertine
Posté dans Histoires à plusieurs par Swann à 11:27 | Pas de réponses »

Comme souvent le week-end, lorsque nous n’avons pas d’amis à voir, nous décidons de nous offrir du plaisir. Nous sommes avec Noémie dans un club libertin de Lyon.

L’ambiance est feutrée, la musique n’agresse pas les consommateurs, l’éclairage est tamisé comme il se doit dans ces lieux, propice aux complicités. Nous dansons étroitement enlacés, son chemisier transparent offre à la vue des autres clients son dos que nulle bretelle de soutien-gorge ne barre. Je la caresse de façon appuyée, elle ondule et se frotte contre moi, nous sommes excités au plus haut

point. Lorsque nous rejoignons notre table, sa poitrine apparaît, les tétons saillants prêts à déchirer la mince étoffe de son chemisier, aux yeux des hommes et des femmes qui se délectent de ce spectacle. Sa minijupe laisse apparaître le haut de ses bas auto-fixants et lorsqu’elle s’assoit, elle découvre un minuscule string Aubade qui ne masque pas intégralement sa chatte totalement épilée.

Un couple à la mi-quarantaine est assis non loin de nous, ils nous sourient, à notre tour nous leurs rendons un sourire de circonstance. Je détaille la femme, c’est une longiligne brune au seins lourds mis en valeurs dans un mignon soutien-gorge à balconnets, elle est langoureusement appuyée à l’épaule de son compagnon, tout en caressant son sexe au travers de son pantalon. Sa longue robe fendue jusqu’à la taille révèle qu’elle ne porte aucun sous-vêtement. Noémie me fait remarquer qu’il est brun aux yeux bleus ce qui la fait chavirer, il est aussi grand que moi, 1.83m, large d’épaule.

Noémie et moi échangeons quelques baisers tout en parlant de ce couple, lentement je caresse sa cuisse en remontant sa minuscule jupe bien plus haut que la décence l’autoriserait en tout autre lieu, elle gémit et ses baisers redoublent d’ardeur, la femme en face de moi caresse maintenant la protubérance qui déforme le pantalon de son compagnon. Nous échafaudons des scénarii. Lorsque la barmaid dépose sur notre table basse deux coupes de Champagne, nous marquons notre surprise, ce club n’a pas pour habitude de forcer à la consommation. La jeune femme nous indique alors que les consommations sont offertes par ce couple. L’homme et la femme lèvent ensemble leur verre en guise de salut, tout sourire dehors. Nous répondons à leur geste et les rejoignons à leur invitation pour les remercier.

Estelle et Patrick sont mariés, heureux de vivre, libertins comme nous, et notre spectacle les a émoustillés. Bien vite, la conversation s’oriente sur nos goûts en matière de libertinage. Un climat de complicité érotique s’installe ente les deux couples.

Partageant notre plaisir des jeux d’eau et des bains à remous, nous passons tous les quatre dans le jacuzzi situé dans une pièce contiguë à la piste de danse, mais séparée de cette dernière par une glace sans tain. Rapidement, nous quittons nos vêtements dans le vestiaire ce qui me permet de découvrir le corps d’Estelle tandis que Patrick ne reste pas insensible aux charmes de Noémie, une érection de fort belle taille est là pour en témoigner. Sous la douche, Noémie demande à Patrick de lui frotter le dos en lui indiquant que j’étais d’accord, tandis qu’Estelle, elle aussi, me fait part de son envie de caresses. Elle apprécie le jeu de mes mains et à son tour me caresse doucement le torse puis sa main descend sur mon ventre et c’est à mon tour de lui montrer de façon très visible le bien qu’elle me fait. Le sexe bandé comme jamais, elle commence des mouvements masturbatoires langoureux. Un soupir appuyé de Noémie me détourne un instant du corps d’Estelle, et je découvre Patrick, la main entre les cuisses de Noémie, qui lui titille délicatement le clitoris.

Au bord de l’orgasme nous arrêtons ces petits jeux, un jeune couple vient de pénétrer dans les douches. Ils sont jeunes et le garçon est déjà en érection tandis que sa copine nous détaille. Nous leurs cédons la place tout naturellement, ce spectacle à dû les émoustiller au plus haut point car l’homme plaque aussitôt sa compagne face au mur et la pénètre vigoureusement avec un han de bûcheron ! C’est entièrement nu, si ce n’est pour ces dames une discrète chaîne ceignant leur taille fine, que nous prenons place dans le bain bouillonnant. Une fois dans l’eau, nous échangeons Noémie et moi un baiser passionné, nos nouveaux amis se rapprochent de nous et se joignent a nous dans un jeu de caresses et de baisers. Rapidement Patrick et moi retrouvons notre érection et c’est assis sur le bord du bassin que nos deux compagnes légitimes nous administrent une fellation qui à le don de décupler la vigueur de nos érections. Estelle, souriante, propose à Noémie de s’occuper de Patrick alors qu’elle attrape mon pieu dressé. Je regarde Noémie enfourner la bite de Patrick tandis qu’Estelle me pompe vigoureusement. Le ballet de sa langue et de ses lèvres le long de ma verge me met hors de moi, prêt à jouir. Je me retire du doux fourreau de ses lèvres et lui propose de prendre ma place sur la plage du bain à remous.

Elle m’offre son minou parfaitement lisse à déguster et mes doigts ne tardent pas à la fouiller énergiquement. De son coté Noémie caresse les testicules de son compagnon de jeux tout en titillant de sa langue le frein ce qui à le don d’exciter Patrick au plus haut point. Sous mes caresses, Estelle se met à jouir bruyamment déclenchant chez Noémie une impérieuse envie de se faire prendre sur le champ. Prestement, Patrick encapuchonne son sexe d’un préservatif et pénètre ma femme qui se met à gémir. Il s’enfonce dans le trésor de Noémie sans aucun problème, connaissant ma femme, cette dernière mouille énormément. Nous regardons Patrick et Noémie, tandis qu’Estelle semble découvrir mon érection, elle m’invite à la prendre en levrette tandis qu’elle embrasse son homme. Nos quatre corps ne font qu’un et c’est à l’unisson que nous partons sur le chemin de la jouissance. Le jeune couple croisé furtivement dans la salle d’eau pénètre à son tour dans le bain, souriant ils nous regardent en se caressant mutuellement, ce regard coquin a le don d’abattre les derniers remparts de ma défense et j’inonde le vendre d’Estelle dans un grand râle, tandis qu’elle délaisse les lèvres de son mari pour clamer sa jouissance.

Noémie, déchaînée, me demande de venir lui offrir ma queue à sucer, elle veut deux sexes à sa disposition sur le champ ! Je ne peux que lui annoncer dans un souffle que je suis momentanément indisponible, et me tournant vers le jeune couple dont la fille suce le membre de son compagnon, m’enhardissant je lui lance « si mademoiselle le souhaite, tu pourrais te joindre à eux » Patrick surenchérit à son tour et dit à Noémie « vas-y suce-le pendant que je te prends ». Pas surpris pour deux sous, l’homme, guidé par sa femme, présente son sexe dressé aux lèvres de Noémie, qui l’engloutit d’un seul élan.

Nous sommes, Estelle, Kathy (la jeune femme) et moi, fascinés par l’image de Noémie prise en levrette par Patrick et la bite de Frédéric (le jeune homme) dans la bouche. Nous ne restons pas insensibles à ce trio et pour ma part mon sexe se redresse d’autant plus vite que je vois Estelle caresser Kathy, tout d’abord sur les hanches puis sa main monte vers sa poitrine, elles ne tardent pas à s’embrasser à pleine bouche ! Patrick explose alors en voyant sa femme dans les bras de Kathy, Noémie réclame encore et encore d’être fouillée, aussi je remplace Patrick sur le champ. Je la pénètre d’un seul coup et Noémie crie à nouveau son bonheur d’être prise, tandis que Frédéric n’arrête pas de la complimenter de sa dextérité. Connaissant les goûts de mon épouse, je présente mon pouce sur l’étroite étoile de son anus, elle sursaute sous la pénétration et m’encourage par de grandes ruades. Je propose alors à mes deux partenaires de passer sur les tatamis disposés à coté du jacuzzi et de prendre Noémie en sandwich. C’est dans un souffle que Noémie nous adresse un « suivez-moi » péremptoire.

Noémie propose à Frédéric de s’allonger à plat dos et elle s’empale littéralement sur son sexe protégé, Je me présente derrière Noémie et après avoir enduit le bout de mon gland de gel lubrifiant, j’introduit mon sexe bandé dans son étroit conduit, Frédéric cesse ses mouvements de piston et me laisse pénétrer centimètres par centimètres ma bite, la sensation est délicieuse, rare et puissante à la fois. La femme de ma vie est prise en même temps par deux sexes tendus, quel plaisir pour nous ! Frédéric malaxe les seins de Noémie qui halète de plaisir, lorsque mes testicules touches ses fesses l’ayant investi totalement, j’invite Frédéric à reprendre ses va-et-vient d’abord lentement puis je me cale sur son rythme. Noémie oscille et nous accompagne de grands coups de rein tout en nous encourageant « encore, encore, oui, oui, plus fort, plus fort, PLUS FORT, ENCORE ! »

Nous besognons Noémie comme un seul homme. Patrick nous rejoint et présente son sexe à sucer à Noémie, elle l’aspire, tandis qu’il se saisit de sa tête à deux mains lui imprimant un mouvement régulier, Noémie est pénétrée par trois bites en même temps, c’est une première pour elle ! Elle enchaîne alors une chevauchée inouïe, prise à la fois par trois bites, c’est la première fois ! saisie par trois paires de main, c’est elle qui donne la cadence, parfois elle lâche le pieu de Patrick pour exprimer son plaisir et ses encouragements. Soudain, elle se raidit, rejette la tête en arrière et se met à crier son plaisir. Tandis qu’une succession d’orgasmes ravage son ventre, elle crie son bonheur. Elle reprend son souffle et saisissant le sexe de Patrick elle l’aspire littéralement ! A ce moment, je sens les contractions de ses muscles intimes sur nos bites et je vois Frédéric les yeux arrondis exploser dans le ventre de ma femme, elle encourage se dernier à s’activer encore et encore, n’y pouvant plus je me lâche à mon tour et déverse ma semence dans ses reins. Sous nos assauts, elle se libère de l’étreinte de Patrick et laisse échapper un long cri de plaisir qui se termine dans un râle, puis s’écroule terrassée par cette ultime jouissance. Patrick n’ayant pas joui, abandonné par ma femme, se retourne vers Kathy et Estelle alors que les deux coquines sont parties dans un soixante neuf endiablé. Sa femme placée au dessus lui présente ses fesses, saisissant cette dernière par les hanches il la sodomise sans autre forme de procès ! De la manière dont il procède, Estelle est certainement coutumière du fait !

Kathy assiste aux premières loges à ce coït brutal et n’en perd pas une miette !

Epuisés et heureux, après un passage obligé aux vestiaires, nous regagnons tous les six la salle bondée, et nous commandons une bouteille de champagne pour conclure cette très agréable soirée. J’observe Noémie discuter et rire avec ses partenaires d’un soir. Je me dis que j’ai vraiment de la chance de vivre avec la femme de ma vie.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Le bogoss |
momo1775 |
cinéma gay et lesbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | belleisabelle
| hentai0manga
| nono6