Confessions Intimes

Histoires Érotiques

Archive pour la catégorie 'Histoires Gays'


Le p’tit con du 3ème.

7 février, 2010
Histoires Gays | Pas de réponses »


Une nouvelle famille a emménagé au 3ème étage de l’immeuble où j’habite.
Moi, je suis au 4ème.
Le fils de la famille est un petit mec lambda, un peu grassouillet, un petit cul si bien rebondi qu’on voudrait bien s’en servir comme garage à bite, un pacsif qui laisse deviner du volume dans les bas morceaux, des lèvres si sensuelles, si humides, si rouges qu’on a envie de s’en faire un collier autour du gland. Mais voilà, je lui donne pas plus de 16 ou 17 ans et moi qui en a 31, je ne veux pas de problème avec un mineur.
Pourtant, ce p’tit con, il est toujours sur mon passage, je le trouve dans mes pattes partout : dans l’escalier, dans l’ascenseur, dans la rue, sur le parking, à l’arrêt de bus, dans les magasins etc… . .
À chaque fois, il me mate d’un air provocateur qui semble dire :  » Si tu veux, tu m’as ». De mon côté, je fais

(suite…)

Cul anti-déprime.

7 février, 2010
Histoires Gays | Pas de réponses »

 


Je suis Alex, j’ai 19 ans, j’ai foiré ma première année de fac, mon copain m’a largué, mes vieux me font chier, c’est les vacances et je m’emmerde comme un rat mort. Bref, je suis au fond du puits !! C’est la cata !
Ma meilleure amie Laura me propose de l’accompagner déprimer (car elle a aussi foiré son année !) dans la maison de campagne de ses parents (située dans le fin fond du Loiret !), pour être au calme et passer un peu de temps à deux.
Ni une, ni deux, je fais ma valise et on se casse dès le lendemain matin ! ouf,

(suite…)

J’entre dans le sauna.

7 février, 2010
Histoires Gays | Pas de réponses »


Je vais me déssaper au vestiaire.
Il y a quelques hommes dans la quarantaine qui me mâtent.
J’ôte lentement ma chemise, découvrant mon torse bardé de muscles puissants.
Je descends lentement mon jogg laissant apparaitre mes fesse globuleuses ciselées et fermes sous leurs regards plein d’envie.
Je me retourne et ils voient ma grosse queue molle qui pend jusqu’à mis cuisses, veineuse à souhait.
Mes couilles lourdes pendent délicieusement.
Ils ne peuvent plus enlever leurs yeux de mon corps.
Ils en ont tous envie ces salopards de Pd.

(suite…)

CALEB ET MALIK

7 février, 2010
Histoires Gays | Pas de réponses »


Caleb est le plus jeune fils de Gontran. Il a 19 ans, il est beau, grand, mince. cheveux bruns et de magnifiques yeux verts. Son frère aîné, Jérôme, a 22 ans, beau aussi mais beaucoup moins spectaculaire que son cadet. Ils habitent tous deux avec leur père, leur mère les ayant quitté juste après la naissance de Caleb. Dans un appartement à plusieurs étages, Caleb partage sa chambre avec Jérôme.

Jérôme est hétéro et assez stupide. Tout ce qu’il aime ce sont les gros seins et les bagnoles. À chaque été Jérôme quitte pour aller bosser chez tonton Alain en Provence. Caleb, quant à lui reste à la maison car il doit reprendre des cours à la fac. Son père travaille beaucoup et rentre souvent très tard, il boit également beaucoup donc il s’endort toujours rapidement après avoir prit son repas. La chambre de Caleb fait face à la fenêtre de l’appartement voisin. Les fenêtres sont si proches qu’en se penchant complètement vers

(suite…)

DÉLIRE DE FOUTRE

7 février, 2010
Histoires Gays | Pas de réponses »

Tout a commencé devant un chat internet, un soir de semaine. C’est un moyen que j’utilise régulièrement quand je recherche des rencontres rapides ou lorsque je n’ai pas envie de sortir pour aller draguer. En plus, je suis très excité par le fait de ne pratiquement rien savoir de mon partenaire, ni de son physique au moment où je lui ouvre la porte, mis à part les mensurations qu’il m’a données. Il y a parfois des déceptions mais aussi, de très agréables surprises. Bref, j’étais en chaleur ce soir-là et j’avais pris l’un de mes pseudos habituels et favoris : « passif vcx 27a ». J’étais nu devant mon clavier, la queue déjà raide et de sérieuses démangeaisons très révélatrices de mon état, entre les fesses. Il me fallait un étalon, une bonne queue à

(suite…)

PARTOUZE À QUATRE

7 février, 2010
Histoires Gays | Pas de réponses »

Bonjour, je m’appelle Laurent, j’ai 24 ans. Depuis que je suis à Paris, je vis mon homosexualité librement sans avoir à cacher mes désirs ni mon attirance exclusive pour les hommes. Ce qui n’était pas du tout le cas lorsque j’étais encore à Gap, préfecture des Hautes Alpes où je vivais chez mes parents, commerçants connus de cette ville.

J’ai connu ma première expérience à 18 ans, juste après avoir réussi mon bac. Une aventure assez chaste avec Loïc, un garçon de mon âge, sur une plage bretonne où j’étais en vacances. Nous étions très hésitants, timides et mal à l’aise, tous les deux. Il n’y a pas eu de

(suite…)

Prêt à tout

7 février, 2010
Histoires Gays | Pas de réponses »


Quand vraiment ça commence à me chauffer entre les jambes, je ne me fixe plus aucune limite. Ce soir, le ciel de paris est superbe, ma moto n’est pas encore dans le garage. Pas le temps de me changer: ma tenue de ville n’est pas faite pour les berges de la Seine, mais avec ce qui gonfle sous mon réservoir encore tiède, ceux qui veulent s’amuser peuvent s’aligner. Les dix minutes qui me séparent du port de marchandises de Paris, entre sablières et monticules de boue, me font défiler dans les têtes des scénarios classiques: ma queue bien dressée sorti de mon falzard se laisse pomper par une bouche qui traîne, et la gorge avale et avale encore, en cadence, à mes ordres. Quand j’arrive, des voitures tournent, mais ça pas question : les branleurs qui ne font que mater n’ont qu’à passer leur nuit avec un magnétoscope. Je me fous derrière un arbre, juste

(suite…)

Scénario abattage

7 février, 2010
Histoires Gays | Pas de réponses »


Depuis que je suis gamin, je rêve de faire l’amour en groupe, avec les joueurs d’une équipe de rugby ou l’ensemble d’une caserne de pompiers. Avec les années, depuis que je vis en couple avec Marco, qui me comble et me fait voir le plaisir autrement, cette idée ne m’a pas quitté. Lors d’un séminaire avec mon entreprise, je me suis imaginé me faisant bousculer un peu à la fois sur le bureau avant de subir, l’assaut des tiges de tous les mecs: ma vision était tellement puissante que je voyais leurs couilles venir ballotter contre le bas de ma fente. Souvent, au moment où mon Marco vient de mettre une capote, quand il se passe du gel dessus et qu’il me fait attendre, jouant avec mes nerfs, je suis obligé de lui dire ce qu’on ne peut avouer à personne : je lui dis que mon cul est fait pour donner du plaisir aux hommes, que je suis un instrument

(suite…)

Les rois de la route

7 février, 2010
Histoires Gays | Pas de réponses »


Je ne savais pas pourquoi on les appelle les rois de la route, mais maintenant que je leur dois l’un de mes meilleurs souvenirs de jouissance, je crois le savoir. Ce soir là, rien n’est pourtant prémédité, il m’est arrivé, aux péages, ou aux stations essence, de regarder d’un œil envieux ces mecs ultra virils, souvent très « bear » comme on dit aux Etats-Unis, des nounours plus velus qu’imberbes, avec des formes et pas de sophistication. Bref, des concentrés de virilité, pas chochotte et surtout qui n’ont pas besoin de s’accoutrer en dur, puisqu’ils le sont.
Je reviens d’un séjour de trois jours dans le Lyonnais et je m’arrête vers minuit pour me dégourdir un peu les jambes, c’est en semaine, il y a peu de monde, à l’exception de quelques camions. Je décide d’aller pisser. Là, de dos, je vois un mec très typé, carré, une petite

(suite…)

Passif

7 février, 2010
Histoires Gays | Pas de réponses »


C’est plus fort que moi. Dès que je sors, je regarde les hommes sous la ceinture. Je ne peux m’empêcher de laisser mes yeux traîner vers cette bosse délicate ou proéminente et jamais je ne juge un homme à son allure générale. D’expérience, je sais que des hommes ordinaires vont révéler des glands ardents et des peaux tendres et que des frimeurs sûrs de leur queue vont se montrer égoïste et rapide face à un petit orifice accueillant. Dernièrement, je suis tombé sur Jérôme, un amant de choix qui fait pourtant tapisserie quand il sort. C’est que Jérôme s’il aime l’amour, n’a que peu de goût pour les « tendances » et les normes qu’on tente de nous imposer. Ses méthodes sont autres et ses talents ailleurs. Laissez-vous embrasser, et vous sentez dès la première succion sa langue qui s’impose, qui entre et qui humidifie, qui prend et qui partage.

(suite…)

12

Le bogoss |
momo1775 |
cinéma gay et lesbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | belleisabelle
| hentai0manga
| nono6